La tunisie


Infos utiles
Argent
Dinar tunisien
Décalage
été : -3h
horaire
hiver : -2
Durée vol
2h30
Langue
arabe,français
Vaccins
non
Visa
non

Flux rss des articles








agence ebookersagence hotels.comagence look voyagesagence promovacances

Le souffle de la démocratie ne s éteint pas en Tunisie

Les Tunisiens prennent goût à la liberté d’expression et s’emparent des grands débats qui agitent actuellement la société tunisienne. La place de la charia dans la nouvelle constitution du pays enflamme actuellement l’actualité.

Les députés de l’Assemblée constituante sont en plein travaux concernant la rédaction de la nouvelle constitution du pays. La majorité d’islamistes modérés au pouvoir compte bien donner une place importante à la charia (loi de l’islam) dans la nouvelle constitution. Les démonstrations de force d’organisation religieuses se succèdent pour influencer les législateurs, les opposants à la charia n’hésitant pas eux non plus à se manifester. Un débat qui traduit la vitalité démocratique retrouvée en Tunisie après des années du régime des Ben Ali avec une emprise totale sur le pays.

Khaoula Rachidi, nouvelle icône de la Tunisie

Khaoula Rachidi est une étudiante qui fait désormais figure d’icône pour de nombreux Tunisiens opposés à une interprétation trop rigoriste de l’islam. Cette jeune femme n’a pas hésité à s’opposer à un salafiste qui tentait de décrocher le drapeau tunisien pour le remplacer par celui d’Al-Qaida devant la faculté. Louée pour son courage face à l’extrémisme elle a même été reçue par le président en personne qui l’a décorée inspirant des milliers de Tunisiens pour le combat contre les intégristes. La révolution qui a chassé les Ben Ali du pouvoir a eu comme effet bénéfique d’instaurer une liberté de parole totale dans le pays, une véritable bouffée d’oxygène pour les citoyens qui envahissent le débat public comme jamais auparavant.

Mots-clefs :

Djerba, Tunisie

Rechercher un vol
Un service Altavacances